Accueil | Actualites | Prix [du metro] Goncourt : 10 ans déjà !

Prix [du metro] Goncourt : 10 ans déjà !

05 Septembre 2017

C’est l’un des prix littéraires les plus décalés de la capitale ! A l’occasion de sa 10è édition, retour sur l’histoire d’une initiative très “anti-com” entretenue avec passion par toute l’équipe d’Epiceum.

Le Prix [du métro] Goncourt fête cette année ses 10 ans. Au départ, ce prix est une réflexion entamée avec tous les collaborateurs lors d’une réunion d’équipe en 2008 alors que nous cherchions une idée de cadeau de fin d’année à offrir à nos clients, amis et partenaires, afin de les remercier du bout de chemin parcouru ensemble. Le livre s’est vite imposé car chez Epiceum, nous sommes avant tout des amoureux des mots et des bonnes formules. D’où le nom de ce « prix », qui évoque, certes, une institution littéraire, mais aussi la station de métro qu’empruntent au quotidien les collaborateurs de l’agence !
Derrière la boutade, il y a une vraie démarche : un comité de lecture, composé des collaborateurs d’Epiceum, de nos partenaires et de quelques volontaires, lit avec passion et gourmandise la dizaine de livres soumis à leur jugement.

En 2008 et 2009, le Prix [du métro] Goncourt restait « confidentiel », le jury étant composé uniquement des collaborateurs de l’agence et du/de la lauréat(e) de l’année passée, qui avait la lourde tâche d’assurer le rôle de Président(e) du jury. Puis en 2010, devant l’engouement de nos clients et partenaires pour cette initiative, nous avons décidé d’y associer des libraires du quartier (Libralire et Les guetteurs de vent) ainsi que Fontaine O’Livres, initiative publique de promotion des métiers du livre. Ce sont eux, aux premières loges pour la sortie de premiers romans, qui sélectionnent parmi leurs coups de cœur les livres en compétition chaque année. Les anciens lauréats sont tout aussi impliqués et nous font fréquemment partager leurs goûts en nous soumettant des titres pour la sélection en cours.

Le Prix [du métro] Goncourt est rapidement devenu une chaîne humaine, une affaire de transmission et de partage.

N’oublions pas les éditeurs, dont on mesure chaque année un peu plus le rôle fondamental qu’ils jouent dans la chaîne de transmission des textes…

Quant au Prix lui-même, le maintenant célèbre Bouddha d’or, il symbolise le côté humoristique et décalé de l’initiative mais aussi l’attachement d’Epiceum à la typicité des territoires – à commencer par le sien, à l'orée du quartier de Belleville où l’on en voit beaucoup dans les vitrines des restaurants chinois.

Les 10 ans, c’est l’occasion de remercier les auteurs lauréats qui nous suivent depuis le début de cette belle aventure : Carole Martinez, le Cœur cousu ; Marc Lepape, Vasilsca ; Jean-Claude Lalumière, Le Front russe ; Manon Moreau, Le Vestibule des causes perdues ; Sylvie Tanette, Amalia Albanesi ; Christophe Carlier, L’assassin à la Pomme verte ; Cyrille Latour, De l’univers visible et invisible ; Nicolas Clément, Sauf les fleurs ; Pascale Dewambrechies, L’effacement et Isabelle Bunisset, Vers la nuit.

Le 14 décembre prochain, nous fêterons les 10 ans du Prix [du métro] Goncourt lors d’une soirée pleine de surprises. N’hésitez pas à vous inscrire à cet événement en cliquant sur le lien ICI.
Pour suivre les informations sur les finalistes 2017, les préparatifs de la soirée, …. c’est ICI.